Pollution de l’air et géobiologie

Une nouvelle étude française publiée en juin 2016 par l’Agence Santé Publique France vient confirmer que la pollution de l’air aux PM 2,5 réduit l’espérance de vie.
Plus de 48000 décès prématurés sont attribués à l’exposition à la pollution de l’air. Celle-ci est à l’origine d’un stress oxydatif et d’état inflammatoire ainsi que le développement de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, respiratoires ou encore neurologiques et des cancers. Les expositions chroniques et régulières sont plus dangereuses que les pics de pollution. Toutes les villes (grandes, moyennes et petites) sont concernées, qu’elles soient en zone urbaine où en milieu rural. Toutefois, dans les centres urbains les plus pollués l’espérance de vie est diminuée d’au moins 2 ans contre 9 mois dans les petites communes situées en zone rurale.
ARGEMA Formation propose trois modules de formation pour les professionnels de la géobiologie afin de mieux connaître les mécanismes de la pollution de l’air et d’en réduire les effets à l’intérieur des bâtiments. :
– Qualité et biocompatibilité du climat intérieur : lundi 12 décembre 2016.
– Les facteurs polluants en milieu urbain : mardi 13 décembre 2016.
– Les polluants en milieu intérieur et leur impact sur la santé : dimanche 12 mars 2017.

Consultez le détail de chaque module.
Demandez votre dossier d’inscription.